Catégories
Article de blog Diplôme Formation Titre Professionnel

Obtenir un diplôme BAC+2 en Tourisme

Obtenir un diplôme BAC+2 en Tourisme

Le Tourisme est un domaine d’activités aussi foisonnant que diversifié. Il offre des parcours professionnels innombrables et passionnants. Il représente une part importante de l’emploi en France, avec 1,3 million de salariés dans la branche de l’hôtellerie-restauration en 2022 (d’après Atout France). Alors pour les jeunes tout juste bacheliers ou même d’autres profils déjà positionnés sur le marché du Travail qui souhaitent se former à un métier du Tourisme, voici les différents diplômes BAC+2 disponibles à l’Académie du Tourisme.

Obtenir un diplôme BAC+2 en Tourisme

Le Tourisme est un domaine d’activités aussi foisonnant que diversifié. Il offre des parcours professionnels innombrables et passionnants. Il représente une part importante de l’emploi en France, avec 1,3 million de salariés dans la branche de l’hôtellerie-restauration en 2022 (d’après Atout France). Alors pour les jeunes tout juste bacheliers ou même d’autres profils déjà positionnés sur le marché du Travail qui souhaitent se former à un métier du Tourisme, voici les différents diplômes BAC+2 disponibles à l’Académie du Tourisme.

Le BTS Tourisme, le choix de la poursuite d’étude

En quoi ça consiste ?

Le BAC fraichement obtenu, il est temps d’entrer dans les études supérieures !

Le BTS Tourisme est un diplôme national ou un diplôme d’État et l’un des diplômes postbac les plus répandus pour s’initier au domaine touristique. Son contenu est très diversifié et conçu pour aborder les différents domaines qui constituent le Tourisme.

Ce qu'il inculque

Le BTS Tourisme est un diplôme BAC+2 charnière, voué à fournir des connaissances globales sur le secteur en vue d’une spécialisation du parcours d’études, sur des diplômes aux débouchés plus précis. Il aborde ainsi :

  • La gestion de la relation client
  • L’élaboration de l’offre touristique (tourisme, territoire, prestations touristiques)
  • La gestion de l’information tourisme
  • Un parcours de professionnalisation
  • De la culture générale et expression
  • Les langues étrangère LVA et LVB

Choisir le faire le BTS Tourisme en alternance

Le BTS Tourisme est encore plus intéressant lorsqu’il se déroule en alternance ! Ce dispositif permet tout simplement d’alterner des périodes consacrées aux études à des périodes d’apprentissage en entreprise, ce qui veut dire en conditions réelles. C’est une opportunité fantastique pour acquérir ses premières expériences et compétences opérationnelles. Cela pèse son poids sur son CV, et peut faire la différence, croyez-nous !

Une fois le BTS Tourisme en poche, de nouvelles opportunités s’offrent à vous, avec par exemple des Bachelors (niveau BAC+3) tels que le BACHELOR Manager en Établissement Touristique et BACHELOR Manager en Développement Touristique.

Les Titres Professionnels, le choix d’une nouvelle carrière

Il n’y a pas d’âge pour choisir de travailler dans le Tourisme ! L’Académie du Tourisme compte bien offrir l’opportunité à tous les profils motivés de s’épanouir dans ce domaine, à travers des diplômes BAC+2 mais aussi d’autres niveaux.

Qu'est-ce qu'un Titre Professionnel ?

Une grande partie du catalogue proposé par l’Académie du Tourisme propose des Titres professionnels, des formations adaptées pour les changements de parcours et les reconversions. Pas besoin d’être titulaire du baccalauréat pour s’y inscrire ! Il faudra se conformer à d’autres prérequis cependant.

Pour faire simple, un Titre professionnel est une certification délivrée par le Ministère du Travail, de l’emploi et de l’insertion. Il a pour but d’apprendre un métier à l’apprenant qui s’y inscrit, ce qui le rend très professionnalisant. Il peut aussi être suivi en alternance (à condition d’être éligible).

Les Titres professionnels de niveau 5

Les Titres professionnels sont classés en différents niveaux, qui vont du niveau 4 (équivalent au BAC) au niveau 6 (équivalent à un BAC+3/4). L’équivalent à un diplôme BAC+2 est le Titre Professionnelle de niveau 5.

À l’Académie du Tourisme, nous proposons deux Titres Professionnels de niveau 5, qui sont le Titre de Responsable de Petite et Moyenne Structure touristique, et le Titre de Responsable d’Unité de Restauration Collective. Tout comme le BTS Tourisme donne accès à d’autres parcours, ces titres ouvrent à d’autres formations de niveau supérieur (niveau 6). À l’Académie du Tourisme, il est ainsi possible de poursuivre ces titres vers un Titre de Responsable d’Établissement Touristique (niveau 6) par exemple.

Les opportunités ne manquent pas à l’Académie pour obtenir un diplôme ou une certification BAC+2 ! Et les suites de parcours sont aussi disponibles pour parfaire et élargir ses compétences en Tourisme. Et pour les indécis, nos conseillers sont à votre disposition pour vous orienter en fonction de vos objectifs. Prêt(e)s pour l’aventure Tourisme ?

Vous avez une question ?

N'hésitez pas à nous contacter, nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Catégories
Article de blog Formation Tout savoir sur

Tout savoir sur le blended-learning

Tout savoir sur le blended-learning

Il n’y a jamais eu autant de techniques d’apprentissage et de méthodes pédagogiques qu’aujourd’hui. Les écoles et centres de formation pour qui enseigner est au cœur de leur activité s’efforcent de trouver la technique la plus efficace pour permettre à leurs apprenants de décrocher le diplôme. Chacun prône ses propres méthodes, mais avec les années, certaines sont sorties du lot, poussées par de nouveaux modes de vie ou bien la montée des outils numériques. Le blended-learning en fait partie. Découvrons ensemble cette méthode pas comme les autres.

Tout savoir sur le blended-learning

Il n’y a jamais eu autant de techniques d’apprentissages et de méthodes pédagogiques qu’aujourd’hui. Les écoles et centres de formation pour qui enseigner est au cœur de leur activité s’efforcent de trouver la technique la plus efficace pour permettre à leurs apprenants de décrocher le diplôme. Chacun prône ses propres méthodes, mais avec les années, certaines sont sorties du lot, poussées par les nouveaux modes de vie ou bien la montée des outils numériques. Le blended-learning en fait partie. Découvrons ensemble cette méthode pas comme les autres.

Blended-learning, ça veut dire quoi ?

Faisons un peu d’anglais. Dans la langue de Shakespeare, to mix, to combine, to merge, ou encore, to blend expriment tous l’idée de mélange ou d’association de choses. Eh oui, c’est de là que nos blender de cuisine tirent leur nom ! Alors, il n’y aurait rien de surprenant à retrouver ce terme pour décrire une méthode pédagogique dont la nature est justement de mélanger deux techniques pourtant très opposées, pas vrai ?

Une formation, deux méthodes

Le blended-learning, que l’on peut aussi désigner par mix-learning (ou apprentissage mixte pour les francophones chevronnés) désigne donc une méthode hybride combinant les avantages des cours à distance (e-learning) avec ceux des cours en classe (présentiel). Les cours en classe sont animés par un formateur expert du métier dont l’accompagnement s’étend aux journées à distance (chez soi ou ailleurs !) en e-learning. Le tout est régi par un emploi du temps.

Définissons rapidement les méthodes employées.

En quoi consiste le e-learning ?  

Comme pour le e-commerce ou la e-réputation, le suffixe « e » désigne leur homologue sur le web. Le e-learning (learning signifiant apprendre, ou s’instruire) désigne donc l’apprentissage à travers un outil en ligne. Dans notre société ultra-connectée, le e-learning est devenu la solution la moins contraignante et la plus facile d’accès, car un ordinateur et une connexion internet suffisent. Pas besoin de sortir les manuels ou la voiture pour aller en cours. Ici, tout se passe sur une plateforme en ligne spécialement conçue à cet usage. Et puisque c’est en ligne, il n’y aucune restriction temporelle ni spatiale. Idéal pour apprendre en parallèle de son travail par exemple.

À l’Académie du Tourisme, la plupart des formations (sauf exceptions et diplômes campus) sont proposées en e-learning.

En quoi consiste le présentiel ?  

Le présentiel est, comme son nom l’indique, une méthode se déroulant en classe, comme cela se passe au lycée ou à la faculté. Pas d’amphithéâtre ici cependant, il s’agit surtout de groupes d’apprentissage animés par un formateur dédié. L’apprentissage se voudra beaucoup plus collaboratif qu’en e-learning, qui mise davantage sur l’autonomie. L’Académie du Tourisme propose des formations en présentiel à titre exceptionnels, comme la formation Animateur Loisir Tourisme.

Pourquoi choisir le blended-learning  ?

En permettant au présentiel et à l’e-learning de se relayer, le blended-learning vient combler certaines de leurs limites :

    • Un apprentissage dynamique et moins monotone : la routine a la vie plus dure en blended-learning où les journées ne se répètent pas. La diversité se retrouve également dans les ressources et contenus pédagogiques, qui alternent entre supports traditionnels et supports digitaux et interactifs.

    • Des interactions sous toutes leurs formes : le blended-learning a pour avantage de connecter les gens de diverses façons. Pendant les cours et lors de périodes en entreprise, les interactions sont directes. Quand aux périodes à distance, elles seront virtuelles grâce aux outils de la plateforme en ligne (messagerie, forum, visioconférences).

    • Une favorisation de l’engagement tout en restant flexible : le e-learning demande une certaine discipline quand le présentiel peut être parfois très directif. Le e-learning permet cependant une plus grande concentration et le présentiel est idéal pour travailler en équipe. Avec le blended-learning, le dosage est donc plus équilibré et permet à chacun de s’y retrouver.

    • Un développement des compétences numériques : pour ceux dont les nouvelles techniques n’est pas le fort, le blended-learning permet de mettre un pied dans ce monde technologique et aujourd’hui omniprésent.

Le blended-learning à l’Académie du Tourisme

L'alternance pour condition

Quittes à employer une méthode hybride, autant l’agrémenter également de périodes en entreprise ! Comme nous l’avons vu plus haut, la plupart de nos titres professionnels sont surtout disponibles en e-learning. Cependant, pour certains d’entre eux comme Réceptionniste en Hôtellerie ou encore Gouvernant en Hôtellerie, le blended-learning devient une option accessible à condition de postuler à l’une de nos offres d’alternance sur ces métiers. Le dispositif de l’alternance consiste à proposer des temps en formation et en entreprise, afin d’obtenir une première expérience professionnelle concrète.

Sur nos sites pédagogiques

Si vous êtes accepté(e) sur l’une des offres d’alternance dans le cadre de l’un de nos Titres Professionnels, vous serez alors invité(e) sur un de nos sites pédagogiques où vos cours en présentiel auront lieu. Selon la formation, il peut s’agir d’un hôtel ou encore d’un camping. Les périodes de l’alternance seront espacées en semaines. Il y aura des semaines dédiées à la théorie, et des semaines qui seront entièrement consacrées au temps en entreprise.

Au sein de nos campus

Situés à Bayonne, Lille, Lyon et Toulon, nos campus ont la particularité de proposer le BTS Tourisme, le BACHELOR Manager en Établissement Touristique et le BACHELOR Manager du Développement Touristique uniquement en blended-learning. Et comme pour les Titres professionnels sur sites, le cursus en campus est découpé entre périodes de formations en classe et périodes en entreprise. Mais à la différence des Titres professionnels :

  • Les candidats n’ont pas forcément besoin de répondre à une de nos offres. Ils sont libres de trouver leur alternance où bon leur semble.
  • Les périodes en entreprise ne sont pas en semaines mais en journées. Elles s’alternent donc plus souvent, sur un rythme hebdomadaire.

Pour conclure, le blended-learning offre une flexibilité accrue, une personnalisation de l’apprentissage, et une utilisation efficace des ressources technologiques, tout en maintenant les avantages des interactions en face à face. Ces atouts en font une méthode d’enseignement de plus en plus prisée dans divers contextes éducatifs.

Vous avez une question ?

N'hésitez pas à nous contacter, nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Catégories
Alternance Article de blog Conseils et astuces Formation

Contrat d’apprentissage – Comment ça marche

Tout savoir sur le Contrat d'Apprentissage

Le contrat d’apprentissage comme une voie privilégiée vers l’insertion professionnelle. Offrant aux jeunes une formation théorique et pratique par l’alternance entre école et entreprise.

Un jeune en contrat d'apprentissage

Tout savoir sur le Contrat d'Apprentissage

Pour trouver l’entreprise idéale pour votre alternance, voici quelques conseils sur la définition de vos objectifs, la préparation de votre candidature, et la réussite de votre entretien pour une expérience professionnelle enrichissante.

Qu'est-ce que le Contrat d'Apprentissage ?

Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail en alternance qui lie un employeur à un apprenti. Pour objectif principal l’acquisition d’une certification professionnelle reconnue par l’État. Ce type de contrat permet à l’apprenti d’allier formation théorique dans un Centre de Formation d’Apprentis (CFA) et formation pratique au sein de l’entreprise. Bien entendu, sous la responsabilité d’un maître d’apprentissage. Le contrat d’apprentissage se distingue du contrat de professionnalisation.

Le contrat d’apprentissage vise plusieurs objectifs :

  • Développement des Compétences Professionnelles : L’apprenti bénéficie d’un enseignement théorique et pratique lui permettant d’acquérir les compétences nécessaires à l’exercice d’un métier.
  • Acquisition d’une Expérience Pratique : Par son immersion en entreprise, l’apprenti se familiarise avec le monde du travail et ses réalités, favorisant ainsi son insertion professionnelle future.

Le fonctionnement du Contrat d'Apprentissage

Durée du contrat

La durée du contrat d’apprentissage varie généralement entre 1 et 3 ans. Et ceux, en fonction du type de qualification ou de diplôme préparé. Elle peut être ajustée selon le niveau initial de l’apprenti ou les spécificités de la formation.

Rythme de l’alternance

Le rythme d’alternance entre la formation théorique et la pratique professionnelle peut varier selon les formations. Généralement, l’apprenti passe 1 à 2 jours par semaine en centre de formation et le reste du temps en entreprise.

Conditions d’éligibilité

Les apprentis doivent généralement avoir entre 16 et 29 ans révolus. Bien que des exceptions existent pour les personnes en situation de handicap ou pour les projets de création ou reprise d’entreprise. Les employeurs doivent s’engager à fournir une formation conforme au projet pédagogique du CFA. Également, de respecter le cadre légal du contrat d’apprentissage.

Avantages et engagements

Pour les Apprentis

  • Expérience Professionnelle : L’apprentissage offre une première expérience professionnelle valorisante sur le CV.
  • Rémunération Progressive : L’apprenti est rémunéré selon un pourcentage du SMIC qui augmente avec l’âge et le niveau de formation.
  • Insertion Professionnelle Facilitée : La formation en alternance ouvre des portes sur le marché du travail avec une possible embauche à la clé.
étudiant
employeur

Pour les employeurs

  • Aides Financières : Les employeurs bénéficient d’aides de l’État et d’exonérations de charges sociales pour l’embauche d’apprentis.
  • Transmission de Savoir-Faire : L’apprentissage est un moyen de transmettre les compétences spécifiques de l’entreprise. Et également de former de futurs collaborateurs qualifiés.

Engagements réciproques

  • De l’Employeur : Assurer la formation, rémunérer l’apprenti, et lui fournir un suivi adapté.
  • De l’Apprenti : S’investir dans sa formation, être assidu et participer activement à la vie et aux missions de l’entreprise.

Procédures et étapes clés

Recherche d’une Entreprise : La recherche d’une entreprise d’accueil est cruciale et peut être facilitée par des plateformes en ligne dédiées. Par exemple, des salons de l’apprentissage, ou le réseau du CFA.

Inscription dans un CFA: L’inscription dans un Centre de Formation d’Apprentis est une étape préalable ou concomitante à la signature du contrat, selon les cas.

Signature du Contrat : La signature du contrat d’apprentissage est formalisée par un document officiel et doit être enregistrée auprès de l’organisme compétent (chambre de commerce, chambre des métiers, etc.).

Rémunération et aides financières

La rémunération d’un apprenti est déterminée en fonction de son âge et de sa progression dans le cycle de formation. Elle est exprimée en pourcentage du salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC) ou, dans certains secteurs, du salaire minimum conventionnel de l’emploi occupé si celui-ci est plus favorable. Voici un aperçu des barèmes de rémunération applicables, susceptibles de varier légèrement selon les modifications législatives :

Moins de 18 ans

Au début de l’apprentissage, la rémunération est d’environ 27% du SMIC pour la première année, 39% pour la deuxième année, et 55% pour la troisième année.

De 18 à 20 ans

La rémunération augmente à 43% du SMIC la première année, 51% la deuxième année, et 67% la troisième année.

21 ans et plus

Pour les apprentis de 21 ans et plus, la rémunération débute à 53% du SMIC et peut atteindre 78% en troisième année, en fonction du niveau de formation et de progression dans le cycle d’apprentissage.

Rémunération et aides financières

La rémunération d’un apprenti est déterminée en fonction de son âge et de sa progression dans le cycle de formation. Elle est exprimée en pourcentage du salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC) ou, dans certains secteurs, du salaire minimum conventionnel de l’emploi occupé si celui-ci est plus favorable. Voici un aperçu des barèmes de rémunération applicables, susceptibles de varier légèrement selon les modifications législatives :

Moins de 18 ansDe 18 à 20 ans21 ans et plus
Au début de l’apprentissage, la rémunération est d’environ 27% du SMIC pour la première année, 39% pour la deuxième année, et 55% pour la troisième année.La rémunération augmente à 43% du SMIC la première année, 51% la deuxième année, et 67% la troisième année.Pour les apprentis de 21 ans et plus, la rémunération débute à 53% du SMIC et peut atteindre 78% en troisième année, en fonction du niveau de formation et de progression dans le cycle d’apprentissage.

Il est important de noter que ces pourcentages sont des minimums légaux ; certains employeurs peuvent proposer des conditions plus avantageuses.

Aides pour les Employeurs

Les employeurs qui recrutent des apprentis peuvent bénéficier de plusieurs formes d’aides et d’incitations financières, rendant l’apprentissage attractif tant pour les entreprises que pour les jeunes en formation.

Aide Unique pour l'Embauche d'Apprentis

Cette aide, destinée aux entreprises de moins de 250 salariés, vise à soutenir l’embauche d’apprentis préparant un diplôme jusqu’au niveau master. Son montant peut atteindre jusqu’à 8 000 euros par apprenti pour la première année d’exécution du contrat d’apprentissage, avec une dégressivité sur les années suivantes.

Exonérations de Charges Sociales

Les employeurs bénéficient d’allégements de charges sociales sur les salaires versés aux apprentis. Ces exonérations peuvent être totales pour les entreprises de moins de 11 salariés et partielles au-delà, en fonction du salaire versé à l’apprenti.

Crédit d'Impôt Apprentissage

Certains employeurs peuvent également être éligibles à un crédit d’impôt pour l’apprentissage, en fonction des conditions d’éligibilité qui peuvent varier chaque année. Ce crédit d’impôt permet de couvrir une partie des coûts associés à l’accueil, à la formation et au suivi de l’apprenti.

Vous avez une question ?

N'hésitez pas à nous contacter, nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Catégories
Alternance Article de blog Conseils et astuces Formation

Comment trouver la bonne entreprise pour un contrat d’alternance

Trouver la bonne entreprise pour votre contrat d'alternance

Pour trouver l’entreprise idéale pour votre alternance, voici quelques conseils sur la définition de vos objectifs, la préparation de votre candidature, et la réussite de votre entretien pour une expérience professionnelle enrichissante.

Les grandes lignes :
Un étudiant qui recherche un employeur en alternance

Trouver la bonne entreprise pour votre contrat d'alternance

Pour trouver l’entreprise idéale pour votre alternance, voici quelques conseils sur la définition de vos objectifs, la préparation de votre candidature, et la réussite de votre entretien pour une expérience professionnelle enrichissante.

Les grandes lignes :

Définir vos objectifs professionnels et personnels

Identifier vos ambitions de carrières

  • Réflexion sur le Long Terme : Pour trouver l’entreprise idéale pour votre alternance, commencez par visualiser où vous aimeriez être dans 5 à 10 ans. Quel type de carrière imaginez-vous ? Êtes-vous travaillant dans un grand groupe international, ou préférez-vous l’agilité d’une start-up ? Souhaitez-vous exercer une profession créative, technique, managériale, ou autre ?
  • Secteurs d’Activité : Déterminez les secteurs d’activité qui vous attirent le plus. En effet, cela peut être lié à vos passions, vos valeurs ou simplement à des domaines où vous sentez que vous pourriez exceller. La santé, le développement durable, la technologie, le marketing, et l’artisanat ne sont que quelques exemples des vastes domaines que vous pourriez explorer.

Définir vos attentes pour l'alternance

  • Compétences à acquérir : Soyez précis sur les compétences que vous souhaitez développer. Cela peut inclure des compétences techniques spécifiques à une industrie, comme la programmation, le design, la comptabilité, ou des compétences plus transversales, comme le leadership, la gestion de projet, ou la communication.
  • Expérience Professionnelle : Réfléchissez au type d’expérience professionnelle que vous cherchez à acquérir. Êtes-vous à la recherche d’une immersion complète dans un rôle particulier, ou préférez-vous une expérience plus diversifiée qui vous permet d’explorer différents aspects d’une entreprise ?
  • Culture d’Entreprise : La culture d’entreprise est également un élément crucial à considérer. Quel environnement de travail vous conviendrait le mieux ? Cherchez-vous une culture formelle ou informelle, un cadre structuré ou flexible, une grande autonomie ou un encadrement soutenu ?

Planifier votre parcours

  • Mise en œuvre : Une fois vos objectifs clairement définis, pensez à comment chaque choix d’alternance peut vous rapprocher de vos ambitions. Cela peut signifier choisir une entreprise qui offre des opportunités de formation continue, un réseau professionnel étendu, ou la possibilité de travailler sur des projets innovants.
  • Flexibilité et ouverture : Gardez à l’esprit que vos objectifs peuvent évoluer. Soyez ouvert à de nouvelles opportunités qui pourraient surgir et qui pourraient réaligner ou enrichir votre vision de carrière.

Recherche et sélection d'entreprises

Ciblage des entreprises

  • Définissez vos critères : Pour trouver l’entreprise idéale pour votre alternance, commencez par établir des critères clairs basés sur vos objectifs. Ces critères peuvent inclure le secteur d’activité, la taille de l’entreprise (start-up, PME, grand groupe), la culture d’entreprise, et la localisation géographique. Vos critères doivent refléter ce que vous recherchez dans une expérience d’alternance, en tenant compte de vos préférences personnelles et professionnelles.
  • Élargissez vos perspectives : Ne vous limitez pas à un seul secteur ou type d’entreprise. Explorer diverses industries et tailles d’entreprise peut ouvrir des perspectives uniques et des opportunités inattendues. Chaque secteur et chaque taille d’entreprise offre des avantages différents, des environnements de travail variés, et des expériences distinctes qui peuvent enrichir votre parcours professionnel.

Utilisation des ressources disponibles

  • Plateformes d’emploi spécialisées : Utilisez des plateformes d’emploi spécialisées dans l’alternance et les stages pour trouver des annonces ciblées. Ces sites regroupent souvent des offres de qualité et fournissent des informations détaillées sur les entreprises et les postes.
  • Forums et Salons de l’Alternance : Participer à des forums et salons dédiés à l’alternance peut être une excellente façon de rencontrer directement des employeurs, de découvrir des entreprises qui recrutent, et de vous faire une idée plus précise des opportunités disponibles.
  • Réseaux Professionnels : Les réseaux professionnels en ligne, comme LinkedIn, peuvent être des outils précieux pour identifier des entreprises qui correspondent à vos critères, pour réseauter avec des professionnels du secteur, et pour accéder à des annonces exclusives.

Analyse et sélection

  • Évaluation des offres : Une fois que vous avez identifié des offres d’alternance qui semblent correspondre à vos critères, prenez le temps de les évaluer soigneusement. Examinez le contenu de la formation proposée, les missions en entreprise, les perspectives d’évolution au sein de l’entreprise, et la manière dont chaque opportunité s’aligne avec vos objectifs professionnels et personnels.
  • Recherche sur les entreprises : Faites des recherches approfondies sur les entreprises qui vous intéressent. Consultez leur site web, leur présence sur les réseaux sociaux, et les avis d’employés actuels ou passés sur des plateformes comme Glassdoor. Cela vous donnera un aperçu de la culture d’entreprise, de l’environnement de travail, et des valeurs de l’entreprise.
  • Priorisation : Après avoir analysé les offres et recherché les entreprises, dressez une liste des opportunités qui répondent le mieux à vos critères. Priorisez les entreprises et les offres en fonction de l’adéquation avec vos objectifs, de l’intérêt pour les missions proposées, et des perspectives d’évolution professionnelle.

Préparer sa candidature

Rédaction du CV

  • Personnalisation : Adaptez votre CV pour chaque candidature, en mettant en évidence les compétences et expériences les plus pertinentes pour le poste visé. Cela montre que vous avez pris le temps de comprendre ce que l’entreprise recherche.
  • Clarté et concision : Soyez clair et concis. Un CV doit idéalement tenir sur une seule page. Utilisez des puces pour décrire vos expériences et compétences, en commençant chaque point par un verbe d’action.
  • Mise en avant des compétences : Soulignez les compétences spécifiques qui vous rendent idéal pour le poste, y compris les compétences techniques et transversales. N’oubliez pas de mentionner tout projet ou réalisation pertinente qui pourrait capter l’attention de l’employeur.
  • Aspect visuel : Assurez-vous que votre CV ait un aspect professionnel et soit agréable à lire. Utilisez des titres clairs, un espacement adéquat et, si possible, ajoutez une touche de design qui reste sobre et professionnel.

Préparation à l' entretien

  • Recherches sur l’entreprise : Pour trouver l’entreprise idéale pour votre alternance, il s’agit tout d’abord de s’informer autant que possible sur celle-ci, y compris sa mission, sa culture, ses produits ou services, et ses défis actuels. Cela vous permettra de personnaliser vos réponses et de montrer votre intérêt sincère pour l’entreprise.
  • Répétition des réponses : Préparez-vous à répondre aux questions courantes d’entretien, telles que « Parlez-moi de vous », « Pourquoi voulez-vous travailler ici ? », ou « Quelles sont vos forces et vos faiblesses ? ». Pratiquez vos réponses à haute voix pour gagner en aisance.
  • Préparation des questions : Préparez une liste de questions à poser à l’employeur. Cela peut concerner les détails du poste, la culture d’entreprise, les perspectives d’évolution, ou les projets à venir. Poser des questions pertinentes démontre votre intérêt et votre engagement envers l’opportunité.

Rédaction de la lettre de motivation

  • Personnalisation : Tout comme le CV, la lettre de motivation doit être personnalisée pour chaque entreprise. Montrez que vous avez recherché l’entreprise et expliquez pourquoi vous souhaitez y travailler.
  • Expression de la motivation : Clarifiez pourquoi vous êtes le candidat idéal pour ce poste. Reliez vos expériences et compétences au poste en question, en expliquant comment vous pouvez contribuer à l’entreprise.
  • Professionnalisme et passion : Exprimez votre enthousiasme pour le poste de manière professionnelle. Montrez que vous êtes passionné par l’opportunité et que vous avez une forte motivation à apprendre et à vous développer professionnellement.

Réussir son entretien

Avant l'entretien

  • Préparation : Révisez les détails de l’offre d’alternance et les informations que vous avez recueillies sur l’entreprise. Comprenez bien sa mission, ses produits ou services, sa culture, et les défis qu’elle rencontre. Soyez prêt à expliquer pourquoi vous êtes motivé à rejoindre cette entreprise spécifiquement.
  • Anticipation des questions : Pensez aux questions que l’employeur pourrait vous poser. Cela inclut des questions sur votre parcours, vos compétences, vos expériences précédentes, et surtout, votre motivation pour le poste et l’entreprise. Préparez des réponses structurées et concises.
  • Questions à poser : Élaborez une liste de questions à poser à l’employeur. Ces questions peuvent porter sur les détails du poste, les projets en cours, les attentes envers l’alternant, les possibilités d’évolution, ou la culture de l’entreprise. Poser des questions pertinentes montre votre engagement et votre curiosité pour le poste et l’entreprise.

Pendant l'entretien

  • Première impression : Soignez votre tenue et votre ponctualité. Une tenue professionnelle et une arrivée à l’heure (ou légèrement en avance) montrent votre sérieux et votre respect pour l’employeur.
  • Communication verbale et non-verbale : Soyez clair et articulé dans vos réponses, en maintenant un contact visuel et en faisant attention à votre langage corporel. Une posture ouverte et confiante peut renforcer l’impact de vos propos.
  • Authenticité et enthousiasme : Montrez votre véritable intérêt pour l’opportunité et l’entreprise. Partagez vos passions et ce qui vous motive dans ce parcours d’alternance. L’enthousiasme est contagieux et peut faire la différence.
  • Exemples Concrets : Lorsque vous parlez de vos compétences et expériences, illustrez-les par des exemples concrets. Cela permettra à l’employeur de mieux comprendre comment vous pouvez contribuer à l’entreprise.
  • Réponses aux questions : Répondez aux questions de manière réfléchie et structurée. Si vous ne connaissez pas une réponse, il est préférable d’être honnête plutôt que d’essayer de deviner.

Après l'entretien

  • Remerciements : Envoyez un email de remerciement à l’employeur après l’entretien, exprimant votre gratitude pour l’opportunité de discuter du poste et réitérant brièvement votre intérêt pour l’entreprise et le rôle.
  • Suivi : Si vous n’avez pas de nouvelles dans le délai indiqué, il est approprié d’envoyer un message de suivi pour exprimer à nouveau votre intérêt et demander une mise à jour sur le processus de sélection.

Faire son choix

Alignement avec vos objectifs

  • Adéquation avec vos ambitions : Réfléchissez à la manière dont chaque offre d’alternance s’aligne avec vos objectifs professionnels à long terme. Choisissez l’entreprise et le poste qui vous rapprochent le plus de votre vision de carrière future.
  • Possibilités d’évolution : Évaluez les perspectives d’évolution au sein de chaque entreprise. Une entreprise offrant des opportunités de formation continue, de mentorat et de progression de carrière peut être plus bénéfique pour votre développement professionnel.

Qualité de la formation

  • Conditions financières : Comparez-les packages de rémunération et les avantages supplémentaires (tickets restaurant, remboursement de transport, primes, etc.) offerts par les entreprises. Bien que la rémunération ne doive pas être le seul critère, elle est un facteur important à considérer.
  • Avantages non-financiers : Certains avantages comme la flexibilité des horaires, les opportunités de réseautage, ou l’accès à des formations professionnelles peuvent ajouter une valeur significative à votre expérience d’alternance.

Culture d’entreprise et environnement de travail

  • Environnement de travail : Réfléchissez à l’environnement de travail dans lequel vous vous épanouirez le plus. La culture d’entreprise, les valeurs, et l’atmosphère au travail sont des éléments clés à prendre en compte.
  • Feedback des anciens alternants : Si possible, recherchez des avis d’anciens alternants ou employés sur leur expérience au sein de l’entreprise. Cela peut vous fournir des insights précieux sur l’environnement de travail et la culture de l’entreprise.

Prochaines étapes

  • Continuez à vous informer : Le monde professionnel évolue constamment. Restez à l’affût des dernières tendances dans votre secteur d’activité et continuez à enrichir vos connaissances et compétences.
  • Développez votre réseau : Les contacts professionnels que vous établirez au cours de votre alternance peuvent devenir des alliés précieux dans votre carrière. Saisissez chaque occasion de réseauter.
  • Évaluez votre expérience : Une fois votre alternance terminée, prenez le temps de réfléchir à ce que vous avez appris, aux compétences que vous avez développées, et à la manière dont cette expérience s’inscrit dans votre parcours professionnel.

Vous avez une question ?

N'hésitez pas à nous contacter, nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Catégories
Article de blog Formation

Pourquoi devenir Animateur Loisir Tourisme ?

Pourquoi devenir Animateur Loisir Tourisme ?

Choisir de devenir Animateur Loisir Tourisme ne se résume pas à opter pour un simple métier ; c’est s’engager dans une aventure riche en émotions et en découvertes. À travers une formation complète, l’Académie du Tourisme prépare les passionnés à s’épanouir dans cette carrière unique. Dans cet article, nous explorerons en détail les raisons qui font de l’animation touristique un choix de carrière incroyable.

Créer des Moments Inoubliables :

L’essence même de l’animation touristique réside dans la capacité à créer des souvenirs mémorables. En tant qu’Animateur Loisir Tourisme, vous détenez le pouvoir d’insuffler de la vie aux vacances des voyageurs. Des activités ludiques aux spectacles captivants, votre créativité contribue à façonner des expériences inoubliables pour des personnes du monde entier, faisant de chaque moment une pièce maîtresse de leur voyage.

Bien plus qu’un simple emploi, le métier d’Animateur Loisir Tourisme offre une opportunité d’épanouissement personnel et professionnel. Au-delà des activités quotidiennes, chaque journée est une opportunité d’apprentissage et de croissance. La formation dispensée par l’Académie du Tourisme vise à améliorer des compétences essentielles en communication, en gestion de groupe et en résolution de problèmes, donnant ainsi une base solide pour le développement personnel et professionnel.

Diversité des Opportunités Professionnelles :

L’animation touristique, par sa nature variée, offre une palette diversifiée d’opportunités professionnelles.

Que vous souhaitiez travailler dans des complexes hôteliers prestigieux, des parcs d’attractions ou même à bord de luxueuses croisières, chaque environnement apporte son lot unique de défis et de récompenses. Cette diversité permet aux animateurs de choisir une carrière qui s’adapte à leurs passions et à leur style de vie.

animateur

En devenant Animateur Loisir Tourisme, vous jouez un rôle clé dans l’industrie du tourisme. Vous n’êtes pas seulement le créateur du divertissement, mais également un contributeur essentiel à la qualité de l’expérience touristique globale. Votre engagement à créer une atmosphère positive, à organiser des activités engageantes et à établir des connexions avec les voyageurs contribue directement à rendre leurs séjours plus agréables et mémorables.

Formation Pratique et Personnalisée :

L’Académie du Tourisme s’engage à fournir une formation complète et adaptée aux besoins des futurs animateurs. Au-delà des connaissances théoriques, l’approche pédagogique privilégie l’apprentissage pratique. Les étudiants participent à des simulations réalistes, se confrontant à des scénarios réels pour développer leurs compétences et se familiariser avec les défis rencontrés sur le terrain.

La formation Animateur Loisir Tourisme ouvre des portes vers des perspectives d’avenir riches en opportunités. Que vous aspiriez à devenir un animateur polyvalent dans un hôtel de luxe, à animer des événements au cœur de parcs d’attractions ou à embarquer pour une carrière internationale à bord de croisières, l’Académie du Tourisme prépare ses diplômés à embrasser un avenir professionnel prometteur.

Conclusion

En conclusion, choisir de devenir Animateur Loisir Tourisme avec l’Académie du Tourisme est bien plus qu’une simple décision professionnelle. C’est choisir une carrière où chaque journée apporte son lot de sourires, d’aventures et de moments mémorables. Rejoignez-nous dans cette aventure passionnante, où votre passion devient votre métier et où chaque interaction contribue à rendre le monde du tourisme plus vibrant et plus vivant. L’Académie du Tourisme vous offre la clé pour déverrouiller un avenir professionnel épanouissant et empreint de sens.

Vous avez une question ?

N'hésitez pas à nous contacter, nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Catégories
Article de blog Formation Tout savoir sur

Formation continue et formation initiale, quelles différences ?

Formation continue et formation initiale, quelles différences ?

Le monde de la formation n’est pas des plus simples à lire. En effet, quand on se retrouve devant des termes tels que « formation continue » ou encore « formation initiale », ça peut dérouter. Les différences peuvent ne pas être évidentes mais elles sont bien présentes. Nous vous présentons aujourd’hui ce qui distingue ces deux types de cursus. Vous avez de quoi prendre des notes ? Alors c’est parti ! Qu’est-ce que la formation continue et la formation initiale ?

La formation initiale, ou formation scolaire

La formation initiale est ce que l’on peut considérer comme « la formation scolaire ». C’est une formation dite théorique dans un cursus scolaire classique, d’une durée variable en fonction des études faites par l’étudiant.

C’est donc celle qui résulte du premier cycle scolaire.

Formation continue et formation initiale

L’Insee défini la formation initiale comme :

« Un sortant de formation initiale est une personne qui a terminé ses études depuis un an sans avoir connu auparavant une interruption de plus d’un an.

La sortie de formation initiale correspond ainsi à la première interruption de plus d’un an du parcours d’études amorcé à l’école élémentaire. »

Ainsi, un apprenant qui fait un apprentissage juste après sa sortie du lycée ou collège est donc encore dans celle-ci. D’ailleurs, l’apprentissage fait partie de la formation initiale, alors que le contrat de professionnalisation s’inscrit quant à lui dans la formation continue

La formation continue, vers l’évolution des compétences

La formation continue est un mode d’apprentissage qui permet de développer des compétences. En effet, l’objectif principal est une évolution de reconversion ou d’employabilité.

Finalement, c’est un apprentissage pour les personnes qui sont déjà entrées dans la vie active. Également, les personnes qui se sont arrêtées dans leur formation initiale pendant au moins un an.

Formation continue et formation initiale 1

Nous la retrouvons dans la formation en entreprise, avec les salariés. Elle permet de se former tout au long de sa carrière pour monter en compétences. Également, de s’adapter aux changements techniques et aux évolutions du métier. Elle permet aussi une reconversion professionnelle ou une réorientation.

Formation continue et formation initiale, quelles différences ?

  • La formation initiale n’est pas toujours (rarement) en lien avec le métier exercé par les actifs. Même si cette réalité est palliée par l’apprentissage qui, contrairement à une formation initiale en université, ouvre des portes plus précises sur les métiers de la formation acquise.
  • La plupart de ces formations sont sous l’égide du Ministère de l’Éducation nationale et de la jeunesse et sont gratuites.
  • Les formations continues sont quant à elles, chapeautées par le Ministère du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion avec un ministère délégué chargé de l’Enseignement et la Formation professionnels. Elles sont toujours payantes mais finançables.
  • La formation initiale est proposée aux jeunes qui poursuivent leur scolarité alors que la formation continue est destinée elle, aux demandeurs d’emploi, aux salariés en quête de nouvelles compétences et aux personnes désirant se reconvertir professionnellement.
  • La durée de la formation est aussi une différence entre les deux : la formation initiale se fait sur de nombreuses années alors que la formation continue se fait généralement en quelques mois. 

Conclusion

Souvent opposés, trouvant des détracteurs chez les uns et les autres pour juger des résultats, les deux types de formation sont complémentaires.

D’après une étude de la Dares, 22% de la population change de métier au moins une fois tous les 5 ans. Et si tout le monde ne suit pas de formation pour sa reconversion, 58% des personnes en reconversion en font une.

Une enquête de l’observatoire des trajectoires professionnelles indique qu’en moyenne, une personne change d’emploi entre 5 et 13 fois au cours de sa carrière. Pôle Emploi rajoute que les jeunes actifs changeront en moyenne 13 à 15 fois d’emploi au cours de leur vie professionnelle.

La formation continue prend la suite de la formation initiale. Pour donner à chacun les compétences qui lui permettent d’évoluer dans sa vie professionnelle.

En définitive, la formation reste le meilleur moyen vers une évolution professionnelle réussie !

Vous avez une question ?

N'hésitez pas à nous contacter, nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Catégories
Article de blog Formation Tout savoir sur

Financement d’une formation, comment ça marche ?

Financement d’une formation, comment ça marche ?

Différents organismes de financement existent en fonction de votre formation et de votre situation. Pour les salarié(e), les personnes en reconversion, les demandeurs d’emploi ou encore les étudiants, il est parfois difficile de s’y retrouver. C’est pourquoi nous vous proposons un récapitulatif des dispositifs mis en place et leurs particularités.

Comment fonctionnent les financements de la formation ?

Les dispositifs de financement de la formation varient selon votre situation. Voici quelques exemples, mais veuillez noter que la liste évolue régulièrement. Les organismes qui vous aident à financer votre formation sont nombreux et changent également en fonction de votre situation (demandeur d’emploi, salarié, en transition professionnelle, etc.).

La loi n°2018-771, intitulée « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » et datée du 5 septembre 2018, a considérablement modifié les circuits de financement de la formation professionnelle et de l’apprentissage.

La création de ces circuits, voués à faciliter et à rendre les financements de la formation plus transparents, permet à France Compétence de redistribuer les fonds de manière équitable, tel que le montre le schéma ci-dessous :

financement d'une formation

Les différents financements d'une formation

Il existe plusieurs alternatives et financements en fonction de la situation du demandeur. Pour plus de clarté, nous allons les diviser en trois catégories :

Les étudiants

financement d'une formation 1

Pour les jeunes ayant décidé d’arrêter leur scolarité classique, plusieurs options de formation s’offrent à eux, en fonction de leur âge et du temps écoulé entre l’arrêt des études et l’entrée en formation :

  • l’apprentissage
  • le contrat de professionnalisation.

Les salariés

Les salariés ont plusieurs moyens pour financer une entrée en formation :

  • le Compte Personnel de Formation (CPF)
  • le Projet de Transition Professionnelle (PTP)
  • le plan de développement des compétences
  • le dispositif Pro-A.

Les demandeurs d'emploi

Les demandeurs d’emploi peuvent financer leur formation grâce à plusieurs organismes  :

  • le Compte personnel de Formation (CPF)
  • l’Aide Individuelle à la Formation (AIF)
  • l’Action de Formation Conventionnée (AFC)
  • l’Allocation d’Aide au Retour à l’Emploi Formation (AREF)
  • la Rémunération des Formations de Pôle Emploi (RFPE).

Conclusion

Pour financer sa formation, les dispositifs ne manquent pas. Il en existe ainsi de toutes sortes, pour s’adapter à plusieurs types de profils et de situations. Si cela peut sembler compliqué aux premiers abords, il est toutefois important de connaître ses droits en termes de financement. D’ailleurs, les conseillers en formation de l’Académie du Tourisme se tiennent à votre entière disposition si vous souhaitez en savoir davantage sur les fonctionnements de ces outils de financement.

Vous avez une question ?

N'hésitez pas à nous contacter, nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Catégories
Article de blog Conseils et astuces Formation

Reconversion professionnelle : conseils et aides à connaître

Reconversion professionnelle : conseils et aides à connaître

Vous souhaitez changer de carrière et opter pour une reconversion professionnelle ? Vous n’êtes pas seul ! Selon les dernières études, 44 % des Français envisagent une reconversion dans les deux prochaines années. Si vous faites partie de ces personnes en quête de nouvelles perspectives, cet article vous présentera les raisons de faire une reconversion, ainsi que les aides disponibles.

À l’Académie du Tourisme, centre de formation reconnu, nous sommes là pour vous accompagner dans votre projet de reconversion professionnelle.

Pourquoi faire une reconversion professionnelle ?

Il arrive souvent que les salariés ne trouvent plus satisfaction dans leur emploi actuel. En effet, il existe plusieurs raisons : manque de considération, stagnation salariale, routine ou désir d’atteindre de nouveaux objectifs.

Reconversion professionnelle

Dans ces situations, un besoin de changement se fait ressentir, conduisant à une reconversion professionnelle. Prendre une telle décision est un processus complexe. En effet, cela implique des démarches et un investissement personnel et financier conséquent. Toutefois, grâce à divers dispositifs, il est maintenant plus facile de se reconvertir en suivant une formation dans son domaine d’intérêt.

Les aides disponibles pour une reconversion professionnelle - L'Académie du Tourisme vous éclaire

En effet, plusieurs aides accompagnent la reconversion professionnelle. Bien entendu, que vous soyez salarié ou demandeur d’emploi. À l’Académie du Tourisme, nous mettons à votre disposition des experts en formation pour vous guider dans le choix des aides adaptées à votre projet. Voici les principales aides disponibles :

1

Les aides disponibles pour une reconversion professionnelle - L'Académie du Tourisme vous éclaire

Ce dispositif permet aux salariés de se former tout en conservant leur rémunération. Cependant, pour être éligible, certaines règles doivent être respectées. En effet, l’ancienneté, la cohérence et la pertinence du projet professionnel, ainsi que les perspectives d’emploi. L’objectif du PTP consiste à favoriser la formation des salariés les moins qualifiés vers des niveaux supérieurs. Avec un taux de réussite de 92 %, le PTP offre de grandes chances de réussir sa reconversion. Pour en savoir plus, consultez le site www.transitionspro-votreregion.f.

2

Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Le CPF est un dispositif efficace pour financer une formation et faciliter votre reconversion professionnelle. Chaque année, vous accumulez des droits de formation d’une valeur de 500 €, avec un montant maximal de 5 000 €. De plus, le CPF peut être utilisé en complément du PTP pour le financement de votre formation.

3

La démission-reconversion avec formation

Si vous envisagez de démissionner pour vous former à un nouveau métier ou pour créer votre entreprise, ce dispositif vous permet de bénéficier des avantages et des aides de Pôle Emploi. Vous devez constituer un dossier de reconversion professionnelle structuré et justifier d’au moins cinq ans d’activité salariée continue. Peu importe si vous travaillez à temps plein ou à temps partiel, vous êtes éligible à ce dispositif de démission pour reconversion professionnelle.

4

Le plan de développement des compétences (PDC)

Le PDC vise à acquérir de nouvelles compétences pour progresser dans votre emploi actuel ou vous préparer à de nouvelles responsabilités. Bien qu’il ne soit pas spécifiquement destiné à la reconversion professionnelle, il peut être utile pour évoluer au sein de votre entreprise ou obtenir une promotion.

5

Le dispositif Pro-A (PROmotion par l'Alternance)

Ce dispositif favorise la mutation ou la promotion des salariés au sein de leur entreprise. L’origine peut venir du salarié lui-même ou de l’employeur et se déroule en alternance. Les formations certifiantes doivent être répertoriées dans le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) et définies dans un accord collectif de branche.

Reconversion professionnelle pour les demandeurs d'emploi

De nombreux types de tourisme durable sont nés, en voici quelques exemples :

Le CPF

Tout comme pour les salariés, les demandeurs d’emploi peuvent utiliser le CPF pour financer des formations en lien avec leur projet de reconversion professionnelle.

L’AREF (Aide de Retour à l’Emploi Formation)

Les demandeurs d’emploi qui perçoivent l’allocation d’Aide de Retour à l’Emploi (ARE) et suivent une formation dans le cadre de leur projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE). La durée minimale de la formation doit être d’au moins 40 heures, et le montant de l’aide est de 22,19 € par jour.

La RFPE (Rémunération des Formations de Pôle Emploi)

Cette aide s’adresse aux demandeurs d’emploi qui ne bénéficient d’aucune aide financière. Elle nécessite une validation de Pôle Emploi et la soumission d’un projet professionnel solide. Pour en bénéficier, votre nom doit s’inscrire sur la liste des demandeurs d’emploi, ne pas percevoir l’ARE et postuler à une formation conventionnée par Pôle Emploi.

La RFF (Rémunération de Fin de Formation)

Si vos droits à l’ARE se terminent avant la fin de votre formation, vous pouvez bénéficier d’une rémunération pour vous permettre de la terminer. Cette rémunération se verse automatiquement.

Conclusion

Que vous soyez salarié ou demandeur d’emploi, la reconversion professionnelle est à votre portée. De nombreuses aides sont disponibles, mais elles nécessitent un projet professionnel cohérent et pertinent.

À l’Académie du Tourisme, nos conseillers en formation sont là pour vous accompagner et vous aider à monter vos dossiers de financement de reconversion. N’hésitez pas à prendre contact avec nos experts pour obtenir plus d’informations et débuter votre parcours vers une nouvelle carrière épanouissante.

Vous avez une question ?

N'hésitez pas à nous contacter, nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Catégories
Article de blog Conseils et astuces Formation

Lutter contre la sédentarité tout en se formant en E-learning

Lutter contre la sédentarité tout en se formant en E-learning

À l’Académie du Tourisme, on peut suivre sa formation en e-learning où on le veut, quand on le veut, de chez soi, dans un café, dans sa cuisine ou même sur son canapé ! Tranquillement installé devant son ordinateur ou sur sa tablette, à lire un cours ou suivre la conférence de la semaine, une tasse de thé à la main, les conditions semblent idéales, pas vrai ? En effet, elles pourraient l’être davantage, en étant vigilant sur un point important : la sédentarité. De quoi s’agit-il et comme lutter contre ses effets ? Voici nos conseils pour lutter contre la sédentarité !

Qu’est-ce que la sédentarité ?

Il s’agit ici des activités que nous faisons en position assise ou couchée qui nous dispensent de produire beaucoup d’énergie. Par exemple : regarder la télévision, travailler sur ordinateur ou tablette, conduire, etc.

De plus, ce comportement peut entraîner un risque de maladies chroniques, de stress, et par escalade de diminution d’espérance de vie.

Sédentarité

D’autant plus que moins on bouge, plus on mange, et souvent des aliments sucrés ou salés plus que des aliments sains.

Le professeur de physiologie Per-Olaf Ästrand disait en 1983 :

« Le mode de vie le plus dangereux est de rester trop assis et de bouger insuffisamment. Vous devez être en parfaite santé pour survivre à ce mode de vie ! »

Se former en e-learning, est-ce néfaste pour la santé ?

En effet, se former en e-learning n’est en soit pas dangereux car votre formation va durer tout au plus quelques mois. Cependant, vous serez effectivement sujet à la sédentarisation durant ce temps de formation. Et ce, pour plusieurs raisons :

Sédentarité
  • Le matériel de travail, qui s’utilise en position de repos
Sédentarité
  • L’endroit de travail, notamment si c’est votre domicile
  • L’envie de réussir, la motivation ou encore la détermination

Et oui, ce dernier point est louable : vous mettez du cœur à l’ouvrage, sans compter les heures pendant lesquelles vous travaillez à votre futur métier. Cependant, attention à ne pas perdre de vue votre santé, et celle-ci passe par des activités physiques. De plus, il n’y a pas d’obligation (même si c’est toujours un plus !) mais il est important de bouger : aller marcher, se promener ou même faire son ménage ! En effet, une demi-heure par jour est le minimum obligatoire pour se sentir bien.

La sédentarité en quelques chiffres

En effet, une exposition à un risque de détérioration de la santé par manque d’activité physique et/ou un trop long temps passé assis représente 95% de la population. Source ANSES

En France, les adultes passent en moyenne 12h/jour assis les jours travaillés, et 9h/jour les jours non travaillés.

  • 67% des Français ne connaissent pas les risques de la sédentarité
  • 7h de travail assis par jour augmentent les risques de maladies chroniques
  • 2h consécutives par jour maximum avant de marcher quelques minutes pour stimuler son corps

Il existe de nombreuses études liées au manque d’activité physique et au temps passé en position assise.

Comment lutter contre la sédentarité pendant votre formation ?

En effet, votre formation va surement durer plusieurs mois, en fonction des modalités proposées par  l’Académie du Tourisme :

  • De façon quotidienne, pour ceux qui sont en formation continue en e-learning
  • De façon périodique, pour ceux qui sont en alternance. Votre calendrier peut vous amener à être en formation en e-learning sur une semaine complète par exemple.
Sédentarité

Selon votre situation, il vous faudra alors vous organiser afin de ne pas tomber dans la sédentarité lors de ces périodes. En effet, plusieurs pratiques peuvent (voire doivent !) être mises en place pour ne pas ressentir les effets néfastes de la sédentarité.

Tout d’abord pendant votre journée de formation :

  • Si vous avez la possibilité de changer de position en travaillant avec un bureau évolutif où vous pouvez travailler assis et debout, alternez les positions
  • Vous pouvez aussi utiliser des « Swiss Balls de bureau », sorte de gros ballons qui obligent à se tenir le dos droit et gainent les abdominaux
  • Prenez des pauses toutes les deux heures et marchez pendant celles-ci
  • Lors de la pause déjeuner n’hésitez pas à aller faire une promenade, même 15 minutes seront bénéfiques sur votre organisme
  • Si vous avez des escaliers chez vous, montez et descendez plusieurs fois par jour. Le test de l’escalier est conseillé pour évaluer sa condition physique
  • Étirez-vous régulièrement
  • Privilégiez un siège confortable, une position adaptée au travail devant écran, un espace ergonomique, votre confort doit être optimal afin de limiter les Troubles Musculo-squelettiques (ou TMS).

Après votre journée de formation

Vous avez fait une journée de formation et vous vous sentez fatigué, c’est normal. En effet, votre cerveau a travaillé durant plusieurs heures et une lassitude mentale peut vous atteindre à ce moment-là. Également, il est tentant de se mettre sur son canapé devant un film ou de scroller sur les réseaux sociaux.

Toutefois, il est conseillé de prendre quelques minutes pour, au contraire, pratiquer une activité physique. Certains feront du sport, d’autres pourront juste faire une promenade à pied ou en vélo.

  • Donnez-vous des objectifs :
  • Pratiquer une activité physique hors travail d’une trentaine de minutes par jour
  • Utiliser les escaliers plutôt que les ascenseurs et les escalators dès que possible
  • Éviter de prendre la voiture pour des trajets qui peuvent être faits à pied

PENSEZ-Y ! Votre smartphone vous propose souvent de comptabiliser vos pas.

Finalement, pour ne pas subir la sédentarité, nous vous conseillons d’intégrer dans votre organisation journalière des pauses : en matinée où vous pourrez marcher, à midi pour votre repas, et en fin de journée pour pratiquer une activité physique.

Conclusion

En conclusion, il y a de nombreuses solutions pour lutter contre la sédentarité. Choisissez celle qui vous convient le mieux, et bonne formation !

Vous avez une question ?

N'hésitez pas à nous contacter, nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Catégories
Diplôme Formation

BTS Tourisme

BTS Tourisme

ACCUEIL – HÔTELLERIE – TOURISME

Caractéristique du BTS Tourisme

Durée du cursus

1350h sur 2 ans (675h/an)

Équivalence fiche ROME

G1303 - Vente de voyages
G1301 - Conception de produits touristiques

Certification

Diplôme niveau BAC+2 (niveau 5) intitulé "BTS Tourisme", enregistré au RNCP le 19 avril 2019 et délivré par le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche.

N° de fiche : RNCP37890

Le titulaire du BTS Tourisme

Le titulaire du diplôme exerce son métier en relation d’une part avec les touristes individuels ou collectifs, d’autre part avec les offreurs de prestations touristiques.

Ce professionnel du Tourisme s’occupe d’informer et conseiller les clients sur des actions relevant du domaine du Tourisme. Également, le diplômé du BTS Tourisme finalise la vente de ces prestations touristiques et assure le suivi commercial.

Il peut également créer et faire la promotion des produits touristiques, accueillir et accompagner les touristes. De plus, il est dans la possibilité de collecter, traiter et diffuser l’information en lien avec le secteur du tourisme. 

Le diplôme BTS Tourisme lui permet finalement de travailler dans différents secteurs d’activité.

Les objectifs, aptitudes et compétences du BTS Tourisme

  • analyser une situation de gestion de la relation client dans des contextes professionnels touristiques (vente d’une prestation d’une part, accueil et accompagnement d’autre part) pour mobiliser les savoir-faire et savoir-être adaptés en matière de communication commerciale ;
  • cerner de façon précise la demande d’un client/touriste afin de proposer des solutions argumentées ;
  • utiliser efficacement les ressources professionnelles à disposition (documentations, supports numériques, tourismatique).
  • utiliser de façon pertinente des connaissances historiques, géographiques, économiques et patrimoniales ;
  • trier, classer et hiérarchiser les informations liées à une activité touristique et/ou un territoire, pour en faire une présentation claire, scientifiquement exacte et à portée professionnelle ; des représentations sous forme de graphique ou de croquis peuvent être demandées ;
  • saisir et articuler les éléments sociaux, géopolitiques et géoéconomiques qui influent sur les activités touristiques ;
  • identifier et justifier les atouts d’un territoire ou d’une activité touristique ;
  • analyser les spécificités et les contraintes imposées aux acteurs du tourisme pour mettre en valeur ce territoire ou cette destination ;
  • analyser l’environnement d’un prestataire touristique dans ses différentes composantes (économiques, juridiques, organisationnelles et marcatiques) ;
  • sélectionner les données et les outils pertinents pour répondre à la problématique posée ;
  • faire des propositions argumentées et chiffrées de prestations touristiques en rapport avec le diagnostic établi.
  • présenter de manière synthétique les productions et recourir avec efficacité et pertinence à des méthodes et outils adaptés ;
  • exploiter les possibilités offertes par les technologies informatiques dans le cadre des compétences et savoirs associés de l’unité de certification ;
  • mettre en œuvre des compétences numériques (GDS et multi-média) dans un contexte prédéfini ;
  • s’auto-former et utiliser les aides des produits utilisés.

Les objectifs, aptitudes et compétences du BTS Tourisme

  • Prendre des décisions et mettre en œuvre des solutions adaptées dans le cadre de différentes situations professionnelles ;
  • S’organiser, agir et travailler avec les principaux partenaires du secteur du tourisme ;
  • Communiquer en face à face, argumenter, convaincre ;
  • Caractériser les spécificités et apporter un regard critique sur les évolutions du secteur d’activités touristiques choisi.

Appréhender et réaliser un message écrit :

  • Respecter les contraintes de la langue écrite
  • Synthétiser des informations : fidélité à la signification des documents, exactitude et précision dans leur compréhension et leur mise en relation, pertinence des choix opérés en fonction du problème posé et de la problématique, cohérence de la production
  • Répondre de façon argumentée à une question posée en relation avec les documents proposés en lecture

Communiquer oralement :

  • S’adapter à la situation : maîtrise des contraintes de temps, de lieu, d’objectifs et d’adaptation au destinataire, choix des moyens d’expression appropriés, prise en compte de l’attitude et des questions du ou des interlocuteurs
  • Organiser un message oral : respect du sujet, structure interne du message

Apprécier la capacité du candidat à effectuer, à destination de clients ou touristes étrangers, en leur présence ou à distance, des tâches et des gestes professionnels requérant un niveau B2 du CECRL de pratique de l’anglais et d’une autre langue étrangère.

Les modalités d'évaluation du diplôme

Le BTS Tourisme se déroule selon des méthodes pédagogiques précises, pensées afin de garantir à l’étudiant un apprentissage satisfaisant et une progression efficace. Des évaluations en cours de formation permettront de jauger la progression.

Un examen national a lieu en fin du parcours et évalue chacune des compétences du diplôme. 

Les modalités d'accès au diplôme

L’admission au BTS Tourisme se déroule en 3 étapes simples.

Candidature

Tout d'abord, vous discutez avec un conseiller à propos de la formation puis vous leur envoyez ensuite votre CV afin qu'il puisse étudier votre profil.

Échange

Un entretien téléphonique ou physique est ensuite planifié avec l'un de nos conseillers.

Décision

Votre candidature est acceptée ou refusée après étude de votre dossier et de votre projet.

Quels sont les conditions d'admission ?

  • Étudiants
  • Demandeurs d’emploi
  • Apprentis

Il est préférable que le candidat ait un bon niveau d’anglais.

Pour accéder à ce parcours, vous devez remplir les conditions suivantes :

  • Avoir 18 ans ou plus, ou être accompagné(e) d’un représentant si inscription avant la majorité
  • Être titulaire du Baccalauréat (toute filière confondue) ou d’un Diplôme d’Accès aux Études Universitaires (D.A.E.U.)
  • Maitriser la langue française (comprendre, écrire et parler)

Les différents secteurs d’activité concernés sont principalement :

  • Billettiste,
  • Conseiller voyage,
  • Agent de réservation,
  • Attaché commercial du secteur touristique,
  • Forfaitiste,
  • Négociateur-acheteur de prestations et services touristiques,
  • Chargé des voyages.

Pour connaître les passerelles disponibles après la certification, veuillez consulter ce lien.

Pour connaître les équivalences, veuillez consulter ce lien.

Une fois le BTS Tourisme obtenu, vous serez en possibilité de continuer vers nos Bachelors Manager en Établissement Touristique ou encore Manager du Développement Touristique.

Les méthodes pédagogiques mobilisées

Le BTS Tourisme se déroule selon des méthodes pédagogiques précises, pensées afin de garantir à l’étudiant un apprentissage satisfaisant ainsi qu’une progression efficace.

Bénéficiez d’un accompagnement individuel et en groupe, assuré par des professeurs experts métier.

Un support technique, un référent examens ainsi que des référents alternants sont aussi disponibles.

Apprenez grâce à de nombreux apports de contenus et d’analyses de cas pratiques, mais aussi jeux de rôles, échanges libres et bien d’autres outils !

Notre Plateforme en ligne est à tout moment, 7j/7 et 24h/24 !

Vous disposez de plus d’un accès illimités à une vidéothèque numérique.

Des Web-conférences directes/différées, forums de discussion, messagerie personnelle sont aussi à votre disposition.

Le déroulement du BTS Tourisme

Le BTS Tourisme est disponible en alternance. De plus, nous avons plus d’une centaine d’offres d’alternance dans toute la France. Il est donc possible que votre alternance soit probablement déjà assurée.

Le BTS Tourisme est adaptée aux publics en situation de handicap (pédagogie et modalités d’évaluation) selon un entretien d’aménagement. En cas de besoin, un référent handicap est donc mis à disposition.

Où et quand se déroule la formation ?

  • Délai d’accès : Nouvelle promotion dès septembre 2024. Votre inscription est validée dès signature de votre contrat d’alternance.
  • Le BTS se déroulera Blended-Learning dans l’un de nos campus : Bayonne, Lille et Lyon. Le Blended-Learning se définit par un jour de présentiel, un jour en E-learning pour terminer la semaine en entreprise.

Le tarif de la formation

EN ALTERNANCE

Formation rémunérée et prise en charge 

Le BTS Tourisme, qu’il soit en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation, est 100% financé par l’entreprise et les opérateurs de compétences sans reste à charge pour les apprenants (hors frais annexes tels que les transports, la tenue, etc). Le tarif est à la charge de l’entreprise d’accueil et son OPCO.

Demandez le dossier d'admission pour le BTS Tourisme pour la rentrée 2024 !

    Autres services

    Le BTS Tourisme en chiffres :

    Première promotion : 2024/2025

    À venir

    *la rupture d’un contrat d’apprentissage peut signifier un changement d’employeur en cours de formation. Il ne signifie pas systématiquement une interruption totale de l’alternance ni de la formation.

    Échanger avec un de nos conseillers

    Discutez de votre projet de formation avec nos spécialistes pour qu'ils vous orientent au mieux !

    Vous avez une question ?

    N'hésitez pas à nous contacter, nous vous répondrons le plus rapidement possible.

    Téléchargez la brochure

    Recevoir la brochure

    Recevez la brochure de la formation gratuitement par mail, en remplissant le formulaire suivant :

      Un conseiller Académie du Tourisme vous contactera rapidement !

      Ce formulaire utilise Akismet pour réduire le courrier indésirable. Découvrez comment vos données sont traitées.